MikaoUsui_edited.jpg

L'histoire du reiki

et de son fondateur



Mikao Usui est né le 15 Août 1865 dans le village de Yago au sud du Japon.

Au cours de son existence, il voyagea en Occident mais également en Chine pour étudier.

C'était un homme honnête et dévoué, s'intéressant à l'histoire et aux différentes religions, comme le christianisme et le bouddhisme, mais aussi à la médecine et à la psychologie. Homme de quête, il s'intéressa profondément à la méditation et à la recherche de la vérité.

Il changera souvent de profession, homme d’affaires, journaliste, employé de bureau, secrétaire du maire de Tokyo et président d'une université. 

En 1914, il décide de devenir moine bouddhiste.

En 1922, Usui entama une méditation et un jeûne de 21 jours sur une montagne sacrée, le mont Kurama, non loin de Tokyo.

Le dernier jour, il entre dans un état de conscience éveillée et atteint l'illumination. Il reçoit alors l’enseignement des bases du Reiki lors de cette canalisation.

L'histoire raconte qu'il vit dans le ciel une lumière éclatante se diriger rapidement vers lui et le frapper au millieu du front (3éme oeil), le plongeant dans un état de supraconscience (conscience accrue). Puis une intense lumière blanche lui apparut, dans laquelle il reconnut des symboles sacrés de textes bouddhiques, étincelant d'or.

En redescendant de la montagne, Usui se blessa au pied, ce qui provoqua une vive douleur et des saignements à l'orteil. Lorsqu'il entoura son pied de ses mains, les saignements cessèrent immédiatement et la douleur se dissipa. Ce fût sa première expérience de guérison spontanée et rapide.

Il sut désormais qu'il avait enfin trouvé ce qu'il avait tant cherché : l'illumination et le savoir nécessaire pour transmettre l'énergie thérapeutique.

Il appela cette énergie le « Reiki ». (Rei décrit l'aspect illimité et universel de cette énergie, et ki, la force de l'énergie vitale elle-même, animant tout être vivant).

La même année, il ouvrit sa première clinique de Reiki à Tokyo. Les malades affluèrent et il donna des ateliers pour développer son savoir.

1923 fût marqué par un terrible tremblement de terre qui fit des milliers de morts et blessés. Il soigna un grand nombre de victimes et eu une médaille d'honneur pour son travail.

Avant sa mort en 1926, il prit le soin d'enseigner le reiki à un niveau de maîtrise à une majorité de ses élèves afin que la lignée Usui persiste sur des générations.

« Si le reiki pouvait s'étendre à travers le monde, il toucherait le coeur humain et les mentalités de la société. Il serait une aide précieuse pour beaucoup d'entre nous, guérissant non seulement les maladies, mais aussi la Terre en tant que tout. »

Maxime gravée sur la tombe du Dr Usui

source : « Le guide complet du reiki » de Tanmaya Honervogt.